2018, c’est parti!!

 

 

Avant de débuter cet article, nous désirons vous souhaiter une très bonne année 2018. Que cette année soit source de bonheur et de plaisirs. En plus de la santé, faites que vos rêves emportent votre vie et évitez que votre vie emporte vos rêves.

Nos derniers jours ont été source de repos et de détente. Nous avons peu roulé et nous nous sommes fait cuire sous des températures allant jusqu’à 42°C à l’ombre.

Notre Noël s’est passé dans un charmant camping familial. Les enfants se sont amusés dans la piscine et les parents en ont profité pour socialiser avec d’autres parents.

 

 

En plus de l’absence de neige et des scintillantes décorations de Noël, la température chaude ne nous aide pas à nous mettre dans l’ambiance des fêtes. Afin de nous rapprocher des fêtes québécoises et un peu de l’hiver, Yanic décide de syntoniser, via le web, 105,7 rythme FM (une station radiophonique de Montréal). Nous sommes tellement dans l’ambiance que nous décidons d’écrire un petit message sur la page FB de la station. Quelques heures plus tard, un membre de l’équipe de production nous contacte afin de nous solliciter une entrevue le lendemain avec nul autre que Mario Lirette!!!

 

Pour ceux qui n’ont pas pu entendre, voici le lien pour l’écouter.

 

En milieu d’après-midi, un des fils de la propriétaire du camping nous invite à partager le réveillon de Noël avec eux. En écrivant ces mots, nous vous entendons penser: «  J’te gage qu’il y aura de la viande au menu ». Bin, vous l’avez dans le mille!

  • Stéphanie lui demande ce qu’il y aura avec la viande afin de contribuer au partage du repas.
  • Le gars lui dit: « Il y aura du boeuf, du porc et du poulet. »
  • Stéphanie lui redemande: « Ok, qu’est-ce que vous manger avec la viande?? »
  • Le gars, surpris de la question, prend un peu de temps pour lui réponde et dit finalement et en hésitant: «  de la salade… »
  • Stéphanie lui dit donc que nous apporterons nos viandes et ferons cuire des patates aux oignons à partager.

Pour les enfants, pas question d’aller réveillonner avant d’avoir déballé les cadeaux laissés par le Père Noël dans notre boîte de Noël. Peu importe l’endroit, peu importe la température, il est toujours magique de voir les enfants découvrir les présents laissés à leur attention.

 

heee!!! De la Salade

 

Au matin de Noël, nous dégustons une autre spécialité des Argentins: de magnifiques et savoureuses patisseries. Tout le monde est heureux!

 

mmmmm!!!

 

Le lendemain de Noël, après 5 jours de repos, nous reprenons la route  en direction de Mendoza.

 

avec une pointe à 106°F

 

Nous sommes certains que les amateurs de vin reconnaîtrons ce nom… C’est dans cette province qu’est produit la majorité des vins du pays. Malgré la chaleur de plomb nous visitons le vignoble Trapiche (vin que l’on retrouve à la SAQ et adoré de papi Gilles et mamie Micheline).

 

Lors de notre visite, on y apprend que le vignoble produit du vin depuis 1928 et qu’à l’époque, il en produisait 2 millions de litres par an et qu’à présent, il en produit 8 millions. Auparavant, il avait même leur propre train afin de transporter les barils en direction de Buenos Aires afin de mettre le vin en bouteilles. Mais depuis que l’alcool (éthanol) a tourné en méthanol lors d’un transport, causant la mort de 25 personnes, le gouvernement a passé une loi obligeant l’embouteillage sur place de vin. En plus d’apprendre sur la maison et la production, nous avons évidemment goûté à leur production! À la fin de la dégustation, comme il reste du vin, on en profite pour se faire un refill pour la route!

Notre préféré a été un vin blanc (Le Costa&pampa) produit sur la côte Atlantique. Un Chardonnay d’une excellente qualité.

 

Méthode de pressage de 1928
Fut de béton afin que le vin goûte seulement le raisins

 

Suite à notre visite, nous nous dirigeons vers une station d’essence pour y passer la nuit. Habituellement, nous ne privilégions pas ce type de lieu pour dormir car trop bruyant. Mais les commentaires que nous détenions nous indiquaient qu’elle était plutôt tranquille. La nuit tombée, nous remarquons qu’un feu est allumé derrière le bâtiment. Yanic va voir et il apprend que les employés préparent une grillade pour une fête en raison de la fin de l’année. Décidément, ils ont la grillade dans le sang ces Argentins!

 

 

 

Pour le nouvel an, nous décidons de nous arrêter afin de profiter de la piscine et d’Internet pour communiquer avec nos parents et amis.

Peu de temps après nous être installés, nous apercevons le Land Rover Suisse de Martin et Carolina que nous avions rencontrés sur une plage équatorienne. Nous sommes ravis de les revoir après plusieurs milliers de kilomètres.

Le lendemain, un Safari Condo GMC immatriculé en Alberta, se pointe le bout du nez! À son bord, Robert et Mary-Jane accompagnés de leurs enfants Liam 7 ans et Every 5 ans. Cette fois, ce sont surtout les enfants qui sont ravis.

C’est entourés de tout ce bon monde que nous défonçons l’année 2018!!!

C’est avec un petit pincement au coeur que nous disons au revoir à 2017… Non, mais quelle année 2017 fut pour nous. Nous sommes quotidiennement reconnaissants de la chance que nous avons de vivre notre vie et nos rêves.

Pour cette nouvelle année, nous vous souhaitons, encore une fois de la santé, du bonheur et la réalisation de vos rêves les plus chers.

 

Parents et amis, malgré les milliers de kilomètres qui nous séparent, vous êtes toujours près de nous et dans nos coeurs.

 

Nos meilleures salutations accompagnées d’un petit rigodon de La Bottine Souriante malgré la chaleur intense.

 

« Le démon sort de l’enfer »
Grillade, évidemment

 

 

 

*****ICI DEVAIT SE TERMINER L’ARTICLE*****

Nous pensions publier l’article à ce point le 31 décembre, mais au moment où nous étions à le télécharger, le fournisseur Internet du camping a lâché nous privant de ce précieux service.

Finalement, nous avons repris la route en direction de Santiago au Chili. Avant de passer la frontière, nous nous arrêtons pour admirer la plus haute montage du monde située à l’extérieur de la chaine de l’Himalaya. Vous l’aurez deviné, le sommet des Amériques, l’Aconcagua avec ses 6962m.

À quelques kilomètres avant d’atteindre le parc national de l’Aconcagua, nous nous arrêtons au pont de l’inca, une sorte de pont (ou de Rocher Percé) qui est recouvert de sédiments sulfureux déposés par une source d’eau thermale. Tout juste à côté, un ancien complexe balnéaire fermé en raison de l’instabilité des sols.

 

 

Un peu plus loin, nous nous arrêtons au cimetière dédié aux grimpeurs qui ont péris, pour la plupart, sur les pentes de cette mythique montagne.

 

 

Ce bref arrêt nous touche car certains grimpeurs, morts sur les flancs de l’Aconcagua, étaient très jeunes. En particulier, cet homme de 37 ans,  Mariano Galvan décédé au mois d’août 2017 à l’âge de 37 ans. En espagnol, une plaque en son honneur indique:

Plus important que la sommet est le chemin;

Plus importants que le chemin sont les principes qui te font avancer.

Yanic a les larmes aux yeux et la gorge serrée.

Voilà près d’un mois que nous sommes en territoire Argentin et nous retrouvons les montagnes. Le parc de l’Aconcagua nous ravive l’esprit et nous rempli les yeux. Nous sommes, encore une fois, submergés par la splendeur des montagnes qui nous entourent.

 

 

C’est sous un soleil ravissant que nous passons la frontière Chilienne. Un autre pays à tamponner notre passeport déjà bien garni.

 

32 courbes pour arriver en bas!

 

 

Notre parcours Argentin 1ière partie:

 

 

Notes:

  • Nous mettons notre VR en vente et disponible à partir du début mai 2018. Il sera sûrement disponible au Chili. Si nous ne trouvons pas preneurs, nous le rapporterons à la maison.
  • Comment communiquent des enfants anglophones et francophones qui jouent ensembles? En parlant quelques mots en espagnol!!

5 commentaires à propos de “2018, c’est parti!!

  1. Bonne année dans votre rêve qui se poursuit et continuez à profiter pleinement de ce que la vie vous apporte sur votre chemin. Merci encore de nous partager ces beaux endroits et le paysage Argentin nous a rappelé celui de l’Arizona. Au Chili également il y a du bon vin…. que Yanic va certainement apprécier.
    Cela fait du bien de vous lire en ce matin de froid polaire extrême après une bombe météo qui nous a laissé passablement de neige.

  2. Bonne année!… Heureux d’apprendre que vous avez quand même passé d’agréables fêtes sans neige….Comme tu le dis si bien, nos rêves et principes de vie doivent toujours guider nos existences…Vos textes et photos m’épatent toujours…Bonne suite au Chili….
    Par -21 et un vent à écorner les boeufs,. j’ai dû passer la souffleuse pour dégager mon entrée….Quand je suis entré, j’avais la bibite aux doigts… Vive l’hiver, ça tue les microbes… Je vous aime XXXXX KLOD

  3. Bonne année à vous les amis! 🎉🍾🥂. Nous sommes heureux de voir que vous avez passé un beau début d’année à la chaleur en bonne compagnie! C’est vraiment plaisant que vous ayez pu faire l’entrevue téléphonique avec la station de radio. Ici la neige est plus qu’abondante avec une autre méga tempête à Rimouski….on ne sait plus ou mettre la neige. Vos photos sont belles . Bonne continuité. Au plaisir de vous suivre dans votre aventure.

  4. Wow ! C’est ben le fun l’entrevue à la radio !! Vos photos sont magnifiques ! Bonne année 2018 à vous tous et continuez de nous alimenter !!

  5. Bravo pour ce beau périple et ravis de vous avoir rencontrés sur les sommets chiliens.Au plaisir de vous revoir un jour,qui sait,en Nouvelle Calédonie ou au Canada.
    Valérie et Bruce

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci pour votre commentaire, il nous fait toujours plaisir vous lire.