El Perú!

 

Si cela vous intéresse, voici un article sur ce magnifique pays, plein d’histoire et de richesse. Évidemment, ceci n’est qu’un bref aperçu.

 

 

Le Pérou:

D’une superficie légèrement inférieure à 1 300 000km2, le Pérou a une population de près de 30,5 millions d’habitants. Elle est composée de près de 45% d’Amérindiens et à 37% de métisses pratiquant la religion Catholique à 81%.

Les premières traces de vie au Pérou remontent à 8000 av. J.-C.

Le Pérou préhispanique:

Les Nazcas:

D’environ 200 av. J.-C. à 600 après J.-C au sud du Pérou vivait ce peuple qui produisait des poteries et des tissages aux couleurs vives démontrant la vie quotidienne. Même s’il était réputé comme d’excellents tisseurs, leur culture est mieux connue pour les lignes de Nazca, une série de géographes tracés sur une superficie de 500km2 dans le désert du sud.

Les Mochicas (ou Moches):

En matière de céramique, aucune civilisation andine ne peut se comparer aux Mochicas, une culture qui prospéra sur la côte du nord entre 200 et 800. Elle édifia des centre cérémoniaux sophistiqués, tels les Huacas del Sol y de la Luna. La poterie reste cependant la principale réussite des Mochicas.

Les Chimús:

Entre 1000 et 1400, la culture Chimú s’est établie dans la même région que celle des Mochicas. Elle y édifia la plus grande cité précolombienne connue à ce jour. Vaste ensemble de 36km2, Chan Chan abritant jadis une population de près de 60 000 personnes. En plus des frises de formes géométriques variées, les Chimús étaient des artisans et métallurgistes accomplis.

Les Incas:

Selon la légende, cette civilisation naquit lorsque Manco Cápac et sa soeur Mama Occlo, enfants du Soleil, émergèrent du lac Titicaca pour fonder une cité dans la vallée de Cuzco. La culture apparue dans la région de Cuzco au XIIe siècle.

Les Incas, une civilisation de langue Ketchua, descendaient d’éleveurs d’alpagas des Andes. De 1100 à l’arrivée des conquistadors en 1532, ils agrandirent progressivement leur territoire pour former un empire organisé, qui s’étendait de la Colombie au nord du Chili. Cet État possédait une armée puissante et l’Inca (empereur) détenait le pouvoir suprême.

La société était régie par un système de castes rigides qui différenciaient les nobles, les marchands, les artisans et les paysans. Ces derniers fournissaient la main-d’oeuvre nécessaire aux nombreux travaux publics. Les citoyens devaient payer tribut à l’Empire sous forme de trois mois de travail annuel.

Les Incas possédaient aussi un système de communication très efficace composé de coureurs qui se relayaient et qui pouvaient couvrir la distance entre Cuzco et Quito (1600km) en 7 jours!

Si brutal qu’ait pu être le régime, les Incas avaient institué un système d’aide sociale, entreposant les surplus alimentaires pour les distribuer aux régions et aux populations nécessiteuses.

Ce peuples est reconnu pour son architecture monumentale. Ollantaytambo et le mythique Machu Picchu, constituent de fabuleux exemples de leur savoir-faire. Les blocs taillés, assemblés sans mortier, s’ajustent si bien qu’il est impossible de glisser la lame d’un couteau entre les pierres.

La bataille de Cajamarca et mort d’Atahualpa:

En 1528, Francisco Pizarro accosta à Tumbes (ville frontalière avec l’Équateur), l’un des avant-postes de l’Empire inca. Les habitants les accueillent en leur offrant de la viande, des fruits, du poisson et de la chicha (bière de maïs fermant), mais les Espagnols sont bien plus intéressés par les nombreux objets en or et en argent que leur révèle leur premier aperçu de la cité.

Après avoir obtenu l’appuis de la couronne d’Espagne, les Espagnols reviennent dans la région en 1532 avec un navire chargé d’armes, de chevaux et d’esclaves, ainsi qu’un bataillon de 168 hommes. Au même moment, Atahualpa fait la route de Quito vers Cuzco pour réclamer le trône de l’Empire. À l’arrivée des Espagnols il est à Cajamarca dans les hauts plateaux du nord.

Pizarro se rend à Cajamarca, amadou Atahualpa et il le capture au terme d’une bataille où des milliers d’indigènes sont tués.

Dans l’espoir d’être libéré, Atahualpa offre aux envahisseurs un tribu d’or et d’argent. Les Incas devaient remplir une pièce d’or et d’argent. Malgré la rançon payée, les Espagnols condamnèrent Atahualpa à mort, par pendaison, à l’âge de 31 ans en 1533.

L’Empire Inca ne se releva jamais de cet événement. Des chercheurs estiment qu’à l’arrivée des Espagnols, la population de l’empire était de 10millions de personnes et elle passa à 600 000 en l’espace d’un siècle.

Le Pérou d’aujourd’hui:

Malgré un récent boom économique, un écart subsiste entre les riches et les pauvres. Le salaire mensuel moyen s’élève à 295$cnd.

Le fútbol suscite une ferveur quasi religieuse. Si le Pérou a remporté la Copa Américana en 2004, l’équipe nationale ne s’est pas qualifiée pour la coupe du monde depuis 1982. Le Pérou pourrait assurer sa qualification au Mundial 2018, si l’équipe remporte le match Aller-Retour les 10 et 14 novembre prochain contre les Néozélandais.

Côté culinaire, à l’image de la diversité géographique du pays, il existe une multitude de spécialité régionale. Cependant, la pomme de terre, originaire des Andes, reste partout l’ingrédient de base. Ti-Claude serait heureux! Le long de la côte, les Céviches (poisson cru dans un jus de limette, piment et oignons) occupent la première place des menus. Dans les montagnes, c’est la soupe qui prédomine (au grand plaisir de ti-Claude encore). Copieuses, les sont composées généralement de légumes, de courges, de pommes de terre, et de viandes diverses. Les hauts plateaux sont aussi réputés pour le Cuy (cochon d’Inde).

 

 

De par sa grande Histoire et sa culture variée, nous nous rendons compte que nous avons beaucoup de chose à découvrir dans ce magnifique pays!

 

 

3 commentaires à propos de “El Perú!

  1. La lecture de vos écrits et la visualisation de vos photos nous font voyager en classe économique… Quelle richesse pour les enfants et pour vous-mêmes… C’est incroyable de constater comment Simon-Loc. vieilli… et ma chouette semble bien aimer la découverte…Continuez d’être prudent … Je ne suis pas inquiet…Bonne suite de voyage…KLOD

  2. Quel plaisir de lire vos aventures! Je profite d’une journée pluvieuse et froide pour me mettre à jour et voyager avec vous. Je suis si heureuse de voir des magnifiques photos de Simon Loc et de vous tous. C’est magnifique d’ouvrir si grande cette fenêtre sur notre magnifique planète, et de nous la faire partager par vos commentaires et vos photos! Belle et bonne route! Que les dieux et déesses vous accompagnent et vous protègent!

    1. Bonjour Claudine,

      Merci pour le message, je suis content d’avoir de tes nouvelles 😊. Nous découvrons pleins de belles choses et aussi beaucoup d’animaux. L’école se déroule très bien pour moi.

      Simon Loc

      Nous espérons que tu profites bien de ton congé pour t’amuser et profiter des douceurs de la vie!
      Amicalement,
      Yanic et Stephanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci pour votre commentaire, il nous fait toujours plaisir vous lire.