Adios Galapagos, Adios Ecuador!

 

Nos derniers jours sur l’archipel des Galapagos se résument à profiter des lieux et prendre simplement du bon temps.

 

 

Lundi, le 9 octobre nous revenons sur le continent et récupérons notre motorisé que nous avions stationné dans le parking d’un hôtel. Après avoir fait de généreuses provisions dans une grande épicerie de Guayaquil, nous reprenons (avec joie) la route.

À la suite des Galapagos, nous avions planifié aller vers les villes de Cuenca et Vilcabamba, toutes deux situées dans la Andes au sud du pays. Pour nous y rendre, nous aurions passé des cols à plus de 4000 mètres d’altitude… Puisque nous sommes en Équateur depuis le 22 août, que nous devions refaire une acclimatation à l’altitude et que la route est encore longue vers la terre de feu, nous prenons la décision de ne pas nous rendre dans ces deux dernières villes. Nous prenons donc la direction du Pérou.

 

 

Pérou

 

 

Suite aux formalités administratives de sortie de l’Équateur et d’entrée au Pérou, nous remarquons qu’un ambiance festive flotte dans l’air. Plusieurs agents de douane, personnel administratif et citoyens portent gaiement les couleurs de l’équipe nationale de foot… Simon Loc, portant son chandail au couleurs de la Colombie, se fait taquiner par les gens. Le lendemain, nous apprenons que le Pérou a franchie un nouveau pas vers la qualification de la coupe du monde 2018 en battant la Colombie 2 à 1 la veille.

Le Pérou est notre troisième pays sud américain. À chacun de nos passages de frontières, nous sommes frappés par un important clivage entre les pays voisins. La culture, les accents, les gens, … Nos repères trouvés dans le pays d’où l’on arrive s’envolent aussitôt la douane traversée. Cela nous frappe à chaque fois.

Un autre point qui nous rattrape rapidement est la nécessité de faire le plein de « GAS PROPANO, ANO, ANO… » Heureusement pour nous, au Pérou, il y a un bon nombre de voitures converties au propane et on en retrouve dans toutes les stations services. Nous achetons simplement un adaptateur et hop, le tour est joué! Cela nous élimine une bonne dose de stress pour notre parcours péruvien.

Le 12 octobre marque un passage de vie pour Yanic. Il franchit la quatrième décennie. La journée débute par un petit déjeuner spécial composé de pain doré, de morceaux de fraises et de bananes. Seul notre délicieux sirop d’érable est manquant. Nous choisissons de conserver les deux cannes de sirop que nous avons apporté du Québec pour plus tard… Tout le reste de la journée se déroule à la plage sous un soleil radieux!

 

 

Bilan Équateur:

Nous avons beaucoup aimé ce pays, rempli de contrastes entre la mer, les Andes et l’Amazonie, en passent par un archipel des plus spectaculaire.

Au final, nous avons parcouru 2136km en 48 jours, en plus de l’escapade au Galapagos.

 

 

 

Anecdotes équatoriennes:

  • Les équatoriens ne sont malheureusement pas de bons conducteurs. Ils coupent le chemin en ne se souciant pas des autres véhicules. Les piétons, sont quant à eux, relayés au dernier rang des soucis pour les automobilistes. Même si nous étions au milieu de la rue, les automobilistes ne nous contournaient pas et klaxonnaient sans ralentir… Une fois stationnés sur le côté, ils passaient à quelques centimètres de nous…
  • En plus d’être mauvais conducteurs, ils ne sont pas tellement mieux dans le guidage lorsque nous avions à franchir des passages serrés. Sans se soucier si nous avions suffisamment d’espace, ils nous disaient constamment d’avancer ou de reculer, en disant un genre de son ressemblant à « Délé, délé, délé,… ». À plusieurs reprises, Yanic a eu les nerfs « à bout » avec eux. Heureusement que Simon Loc était là pour nous guider d’une main de maitre!
  • Au premier approche, les équatoriens ont une réserve et conservent une distance dans les rapports humains que les colombiens n’ont pas. Par contre, une fois que nous avions franchie cette distance, ils étaient très amicaux et aidants.
  • Nous avons adoré le coût minime du diesel (1.037US/gal) ainsi que la qualité des routes.
  • Nous nous souviendrons, jusqu’à notre dernier souffle, de la beauté des Galapagos. Lorsque nous décollions pour revenir à Guayaquil, nous avons dit adieu aux îles, mais Simon Loc a dit un simple au revoir et à la prochaine.

 

 

Maintenant, nous avons des fourmis dans les jambes, puisque nous avons un grand besoin de lever l’encre et de découvrir de nouveaux paysages. À nous, le Pérou!

13 commentaires à propos de “Adios Galapagos, Adios Ecuador!

  1. Bonne fête mon Yanic! Bon 40 ième anniversaire! Comme je peux le voir, tu profites très bien de la vie entouré des personnes les plus importante de ta vie.
    Je te suis vos aventures avec passion. Toujours hâte de recevoir de vos nouvelles. Au plaisir!

  2. Bon anniversaire Yanic. J’ai un grand plaisir à vous lire. Je partage de coeur vos aventures familiales et vous me faites rêver. Poursuivez votre beau voyage mes voisins.

  3. Happy 40th birthday Yanic! Hope you had an awesome day. You’ve got quite the ‘frizzy’ hair – must be the humidity I guess.

    1. it’s not humidity, it’s a lack of money! too much of it invested on Cuba Libre, con mucho Ron. Lol

      Thanks le beauff ( you’ll need Nathalie for this one 😂)

  4. Bonne fête le beau Yanic bien entouré d’amour. J’adore faire la lecture de vos récits à haute voix à LouLou. Cela nous permet de voyager avec vous et vous réussissez à nous faire ressentir une belle énergie à travers vos mots.
    Bonne visite du Pérou

  5. Puisque tt le monde t’a souhaité une « Bonne Faïëte », on te rajoute 5 gros bisous pour ton « Anniversaire ». Ne bouge plus, ils arrivent portés par les Alizés…

  6. Hey bonjour la famille Trotteux !
    comment allez vous depuis notre dîner très copieux à Puerto Ayora?
    Pour nous, les vacances sont déjà de l’histoire ancienne après une semaine de travail.
    Nous avons fini de lire tout l’historique de votre périple, quel plaisir de vous lire.
    On s’abonne et avons hâte de suivre vos nouvelles aventures péruviennes.
    Le défi de Romain de manger une langouste le soir pour 10$ n’a pas été tout à fait réalisé, on a eu chacun une langouste de taille plus que correcte avec chacun un jus de fruit de la passion pour 25$ … on était tout de même ravis 🙂
    Profitez bien, on salue toute la famille
    Claire & Romain, des français admiratifs et envieux … 🙂

    1. Bonjour à vous,

      Ce fut un réel plaisir de faire votre connaissance et de partager de bons moments en votre compagnie. 25$ WoW pas mal du tout!

      Nous sommes au Pérou et sommes tombés en amour avec ce pays et son peuple hyper accueillant!

      Merci de nous suivre, nous conservons vos coordonnées. Qui sait ce que la vie peut nous réserver comme surprises!

      Amicalement

  7. C’est à la mer qu’on souligne les 40 ans de Yanic. La petite famille est belle à voir. Nous sentons une grande chaleur humaine. Bonne fête Yanic et profite au maximum de ta nouvelle décennie. Je vous embrasse xxxx.

  8. Bonjour à toute la famille,
    Je suis présentement à l’aéroport de CASABLANCA Je rentre au bercail vers 20.30h. MErci pour les nouvelles… Voyage extraordinaire.. On en reparle au prochain. FACE. TIME… Bonne suite au Pérou… JE vous aime…. KLO

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci pour votre commentaire, il nous fait toujours plaisir vous lire.